Le Rapport Amar

Roman, Zoé, 2006.
Bruno Lesseul, un linguiste renommé, est accusé du meurtre atroce de Juliana Amar, une jeune brésilienne, spécialiste des rites sacrificiels du candomblé. Un criminologue, chargé du Rapport sur cette affaire où Lesseul refuse de parler, livre un récit distancié des faits. En étudiant les notes et le journal de l’accusé, un être tourmenté par le passé et par l’écriture, l’expert reconstitue le lien complexe qu’il a noué avec Juliana. Féru de dialectes et de langues orales, révolté par l’aliénation verbale des ethnies colonisées, Lesseul ne fait plus la différence entre ses enquêtes linguistiques et sa perception de Juliana, à laquelle il reproche de négliger ses racines. Par amour, celle-ci cède du terrain.

Véritable curiosité littéraire, Le Rapport Amar raconte la dérive d’une passion exclusive pour le langage.

“Auteur de plusieurs recueils de courts récits (Les Désemparés , Morts ou vif …) et de nombreux essais, Jérôme Meizoz signe avec Le Rapport Amar un premier roman dont la structure évoque à la fois le compte-rendu d’enquête et l’analyse de texte”.
Anne Pitteloud, Le Courrier, 27 mai 2006.

“Original, inventif, bien mené, érudit, ce roman tisse un va-et-vient fascinant entre des textes mythiques des langues fondatrices – comme le Ranz des vaches – et la passion obscure de la pureté, qui conduit à la folie.”
Isabelle Falconnier, L’Hebdo, 20 avril 2006.

Entretien avec Jerome Meizoz réalisé par Alain Bagnoud, 23 décembre 2006

 

RETOUR AUX OUVRAGES LITTÉRAIRES 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s