L’Œil sociologue et la littérature, Slatkine, «Erudition», 2004.

Pourquoi jeter un oeil sociologique sur la littérature ?
Qu’apporte une science du collectif à propos d’un art où semble dominer la singularité ?
En refusant de naturaliser et déshistoriciser le fait littéraire, la sociologie fait apparaître toute la complexité de cette pratique sociale, placée au coeur des conflits symboliques dont est tissée la société. Parmi les lectures plurielles qu’appelle la complexité du littéraire, l’oeil sociologique articule les rapports entre auteur, texte et société pour mieux comprendre pourquoi un texte a pris telle forme (générique, stylistique, typographique) parmi une infinité d’autres formes coexistantes possibles.
Etudes sur : Paul Eluard, Benjamin Péret, les Surréalistes, Rodolphe Töpffer, C.F. Ramuz, Blaise Cendrars, Michel Houellebecq, les procès et les prix littéraires.

Table des matières
Avant-propos

Site Vox poetica: entretien avec Jérôme Meizoz.

Extrait de presse

Essai. L’auteur dans le vaste champ des possibles

Jérôme Meizoz éclaire la théorie littéraire par des exemples concrets. Un outil utile

Auteur d’une thèse sur Le Roman parlant 1919-1939 (Droz, 2001), professeur aux Universités de Lausanne et de Genève, Jérôme Meizoz a réuni en un volume des études diverses […] Une approche complexe qui cherche à articuler «les rapports entre auteur, texte et société pour mieux comprendre pourquoi un texte a pris telle forme» dans le vaste champ des possibles.
L’‘il sociologique associe des contributions théoriques à des exemples concrets.

[…]La «posture» désigne la façon personnelle qu’un auteur a de se positionner dans son «champ» littéraire, tant par ses comportements que par son discours. Jérôme Meizoz a choisi trois attitudes singulières. Celle de Rousseau, qui se pose de façon obsédante la question de sa place, revendiquant sa marginalité tout en la vivant comme une souffrance. Celle de Céline, qui travaille à se définir comme homme du peuple par rapport aux «bourgeois». Celle de Michel Houellebecq, jouant sur l’ambiguïté entre le discours de ses personnages et le sien propre. Tous deux calquant leur comportement social sur leurs écrits. […]

Isabelle Rüf

Samedi 13 novembre 2004

 RETOUR A ETUDES ET ESSAIS
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s