Pénurie, Art & Fiction, 2013 (calligraphié et dessiné par Zivo).

Pour leur deuxième collaboration, l’écrivain Jérôme Meizoz a remis un texte sous forme de lettre au peintre Zivo. Celui-ci l’a retranscrite intégralement à la plume en l’enrichissant de dessins à l’encre. «J’ai fait de lentes méditations en mettant en évidence les émotions qui émanent des mots. Je me suis laissé guider par l’amitié que j’entretiens avec Jérôme Meizoz, dans une espèce de page à page, explorant une troisième dimension entre lui, Pénurie et moi.» De cette lettre manuscrite, qui nous parvient sans date, adresse, ou signature, se dégage un sentiment d’urgence. Car la situation décrite est tragique. L’hiver qui s’est emparé des lieux semble avoir figé la vie, rendant le quotidien difficile et l’avenir incertain. La plume de Zivo, qui ne s’interdit ni ratures ni libertés de mise en page, démultiplie la fragilité et l’intensité de ce qui se révèle être un appel à l’aide.
Si nous ne savons pas d’où provient cette lettre, elle nous est bel est bien adressée. Elle nous renvoie à des souvenirs possibles (peut-être l’entre-deux guerres? peut-être l’enfance?) et des lieux indéterminés (peut-être le Valais? peut-être un mauvais rêve?), mais nous invite aussi à scruter la société contemporaine. La pénurie matérielle étant aussi celle de l’esprit, l’appel à l’aide tient lieu d’avertissement. La belle âpreté de ce travail de collaboration séduit et bouscule.

On en parle…

 

RETOUR AUX OUVRAGES LITTÉRAIRES 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s