Fantômes (illustré par Zivo), récit, En bas, 2010.

« Je marchais dans l’unique rue du village, mais elle n’était pas déserte comme à l’ordinaire. Tous les morts enfin revenus se mêlaient aux vivants, formant une foule jamais vue en ce lieu… »

Nous sommes hantés par tant de voix et de visages ! « Je suis noir de monde… » murmurait Alain Bashung.
Un écrivain, Jérôme Meizoz, et un peintre, Zivo, ont travaillé de concert, en atelier, au fil des mois, pour créer un ouvrage illustré explorant l’invisible qui persiste à agir sur le visible. Ils évoquent, tous deux, chacun par ses moyens d’expression, toutes ces figures, êtres ou souvenirs qui nous hantent d’autant plus qu’ils ont quitté la scène. La part spectrale des existences : celle des invisibles qui continuent à agir en nous et,
parfois, pour nous.

« Dans ce recueil d’une grande densité textuelle, tout en pudeur et ellipses, l’écrivain et sociologue Jérôme Meizoz continue à interroger l’histoire intime et collective. Les lavis du peintre Zivo dialoguent bellement avec le texte, en soulignent l’inquiétude et la tendresse retenue. »

Elisabeth Vust, Viceversa Literatur


On en parle…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s